Déjouez les mystères de la Bouble

Patrimoine religieux
ENS Gorges de la Bouble (Chantelle)

Image de la cache
Dejouez-les-mysteres-de-la-Bouble_Chantelle
Niveau
Dénivelé
Durée
2h
Distance
4km

Introduction

Réseau insuffisant : pensez à télécharger les données du parcours avant de vous lancer.

Les gorges de la Bouble sont classées « Espace Naturel Sensible ». Merci de respecter ces lieux.

Dans les gorges, le terrain est escarpé et peut être glissant. Soyez vigilants. Restez bien sur les sentiers et prévoyez de bonnes chaussures. Evitez de vous aventurer sur le site en cas d’intempéries.

Etapes

Point de départ : parking place de la Chaume (N46° 14.455’ / E003° 09.558’)

« Once upon a time... a long, long time ago... »

En français, Sir Braham... s’il te plait.

Oh yes ! Excuse me... Hum. « Il était une fois, en des temps immémoriaux, une incroyable histoire connue de tous les Chantellois. Au cœur des gorges de la Bouble, dans une forêt profonde et mystérieuse, vivrait une gigantesque créature... »

Juste ciel ?!

« Certains promeneurs disent avoir aperçu sa silhouette lugubre... D’autres encore affirment l’avoir entendue ! Son grondement raisonnerait les soirs d’orage, jusque dans les plus petites ruelles du village... »

Eh bien, une chose est sûre ! JA-MAIS je n’irai risquer ma vie dans ces profondeurs !

A vrai dire, Bianka... Les sœurs de l’abbaye comptaient sur toi pour démêler cette affaire qui « effraie » la chronique... Rejoins-moi sur le sentier des Moulins. Je vais tout t’expliquey.

Rendez-vous à l’étape suivante en traversant la rue principale (rue de Bourgneuf / D987), puis en la longeant sur le trottoir de gauche. Faites attention à la circulation.

Sentier des Moulins (N46° 14.500’ / E003°09.708’)

Descendez de quelques mètres sur le sentier, pour consulter l’application à l’abri de la circulation.

Face à cette histoire de monstre, les sœurs de Chantelle sont très inquiètes... D’autant qu’il y a bien longtemps que les meuniers de la Bouble ne leur ont plus donnéy de nouvelles !

Par tous les saints... Ce « diable » les empêcherait-il de faire leur travail ? Ou pire ?!

C’est ce qu’il te faudra découvrir, en te rendant toi-même sur les lieux... Be careful et surtout : regarde où tu mets les pieds !

Accompagnez Bianka sur le sentier qui mène aux gorges de la Bouble. Soyez vigilants, il peut être glissant.

Sur les rives de la Bouble (N46°14.617’ / E003°09.754’)

Grâce à Dieu, vous êtes avec moi les amis ! Brrr... Cet endroit me donne déjà la chair de poule...

Euh. Bonjour ?

HAA ! HOOP !! Il ne faut pas faire sursauter les gens comme ça ! Ignores-tu qu’une bête terrifiante vit dans les environs ?! Ces alignements de pierres, sur la rive opposée, sont sûrement les murailles de son repaire...

A mon avis, ce sont plutôt des murets de soutènement... Autrefois, ils servaient à consolider des terrasses aménagées sur le versant sud...

Des terrasses ? « ♪ Au soleil ♫ M’exposer un peu plus au soleiiiil ♫ »

Ce sont surtout les céréales, les arbres fruitiers, la vigne et le chanvre qui en profitaient ! Car ces terrasses étaient cultivées par l'Homme. Même si cette pratique agricole a été abandonnée, elle livre encore ses secrets à qui sait ouvrir l’œil et lire à travers le feuillage !

Si ça ne t’ennuie pas, je préfère garder un œil sur ce qui pourrait éventuellement me sauter dessus... Mais, merci quand même !

Longez prudemment le sentier qui borde la rivière en direction de l’étape suivante.

Cocon humide (N46°14.630’ / E003°09.828’)

Hoop, attends-moi ! J’ai l’impression que nous sommes suivies... HA ! AU SECOURS ! SES GRIFFES M’ONT ATTRAPPÉE !

Allons, du calme... Ce sont juste les branches de cet arbre qui te font des chatouilles...

Quelle est la particularité des arbres qui bordent votre chemin ? Parmi les propositions suivantes, trouvez la bonne réponse.

  1. Leurs branches tortueuses et leurs troncs sont couverts de mousse
  2. Leurs racines forment un pont sur la rivière
  3. Ils poussent à l’envers

Notez le numéro de la bonne réponse.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "A".
A =_____

Encore le fruit d’une malédiction, je présume...

C’est plutôt un miracle de la nature ! Contrairement à celui d’en face, ce versant est plus abrupt et voit rarement le soleil… Combinées à la proximité de la rivière, ces conditions favorisent l’apparition de végétaux particuliers.

Tu veux dire... que la flore serait « étrange », elle aussi ?!

En quelque sorte ! Sais-tu, par exemple, qu’à une altitude précise, les conditions hygrométriques, les températures et la nature granitique du sol sont idéales pour le développement de plantes que l’on ne trouve habituellement qu’en montagne ? C’est surprenant, n’est-ce pas ?

Hein ? Désolée... j’avais cru apercevoir quelque chose...

Continuez sur le sentier... Quelques mètres plus loin, empruntez l’escalier caché dans la roche qui monte vers la passerelle. Traversez-la, puis rejoignez l’étape n°5.

Au sommet des gorges (N46°14.653’ / E003°09.871’)

Enfin ! Nous prenons de la hauteur ! Loué soit le Seigneur...

Et surtout, louée soit la passerelle de « Roc Cabri »... sans qui nous n’aurions pu profiter de cette vue plongeante sur la Bouble. As-tu remarqué comme le paysage est différent ici ?

« Au bord de la rivière, les arbres forment un cocon humide et ombragé, où se développent une végétation fraîche. Parmi elle, des plantes aux caractéristiques surprenantes comme la Saponaire officinale, qui mousse lorsqu'on la froisse !

Ici, sur le haut du versant, le milieu est plus ouvert et ____. Il s'y développe une végétation _____ : pelouses, genêts... Dans cet environnement, on trouve des arbres habituellement présents dans le bassin ____. C’est le cas de l’érable de Montpellier , un arbre protégé ! »

Dans le texte ci-dessus, quels sont les mots manquants ? Relevez le numéro de la bonne proposition :

  1. sombre / humide / polaire
  2. ensoleillé / sèche / méditerranéen
  3. entretenu / touffue / olympique
Notez ce chiffre. C’est la réponse "B".
B =_____

Dirigez-vous vers la gauche pour suivre le sentier qui descend vers la rivière. Longez-la en direction de l’étape n°6.

Ancienne rigole (N46°14.629’ / E003°09.766’)

Saperlipopette de saperlipopette... Alors ça ! Pour une découverte, c’en est une !

Mon Dieu... Ne me dis pas que tu as trouvé la bête dont tout le monde parle ?!

La quoi ? Je ne comprends pas, et franchement... ce trésor a bien plus de valeur que n’importe quelle créature fantastique ! Regarde ! Non mais regarde un peu cette merveille !!

Une merveille ? Ce fossé ?

Madame. Ceci n’est pas n’importe quel fossé. Il s’agit d’un authentique vestige ; ultime témoignage du savoir-faire des anciens. Une rigole creusée de la main de l’Homme, du temps où ce versant des gorges était exploité à des fins agricoles.

En cas de fortes pluies, elle évacuait le surplus d’eau des cultures situées en surplomb, vers la rivière... La rigole assurait ainsi une bonne irrigation et protégeait la structure des terrasses.

Son tracé est décelable à travers le bois, grâce à la position des arbres de part et d’autre... Plus loin N 46°14.630' / E 003°09.635' on devine également la présence d’escaliers qui menaient aux terrasses.

Drôles d’arbres ! (N46°14.625’ / E003°09.602’)

Quelques décennies auparavant, le paysage était bien différent. Très peu d’arbres se dressaient ici.

En effet, l'Homme avait besoin de place pour cultiver. Mais il conservait tout de même certains spécimens qui lui servaient de ressource ou de point de repère...

A gauche du sentier, des arbres sont reconnaissables à leurs grosses têtes : ce sont des arbres têtards ! Leur bois était régulièrement coupé pour le chauffage ou la fabrication des outils...

Facilement repérables, ces arbres pouvaient également marquer la limite ou le « coin » d’une parcelle. Ils étaient alors surnommés : « corniers ».

D’après ce que vous ont dit les Zoom, une de ces affirmations est fausse à propos des arbres têtards. Laquelle ?

  1. Ils pouvaient être utilisés comme « borne » ou point de repère
  2. Leur bois répondait aux besoins du quotidien
  3. Leurs « grosses têtes » faisaient peur aux oiseaux, les éloignant ainsi des cultures

Notez le numéro qu’elle porte.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "C".
C =_____

Ma foi... Toutes ces bizarreries semblent avoir une explication logique. Pourvu qu’il en soit de même avec ce monstre !

Aux coordonnées N 46°14.601' / E 003°09.579' grimpez sur votre droite. A l’intersection N 46°14.465' / E 003°09.329' continuez tout droit en longeant la rivière.

Moulin du Carrousel (N46°14.481’ / E003°09.247’)

Hé ! Bianka ! Est-ce que tu vois ce que je vois ?

Doux Jésus ! C'est le monstre ?! Le Diable qui vit dans ces profondeurs ?! Sauve qui peut !!

Hi, hi, hi !

Peut-on savoir ce qu’il y a de si drôle ?

Hi, hi ! Je voulais juste te montrer l’ancien seuil ! Cet ouvrage en pierre déviait une partie de la rivière vers le « Moulin du Carrousel ». En 1882, il était doté de cinq étages, d’une roue horizontale et d’une « télébenne » qui acheminait la farine jusqu’au village situé 30 mètres plus haut... Regardez, j’ai une carte postale ancienne !

On imagine le bruit que pouvait faire la Bouble en dévalant le seuil. Ce « grondement » était d’autant plus fort lorsque la pluie venait grossir son lit ! Un soir d’orage par exemple...

Mais alors ? Aucun monstre ne vit ici ! Le vacarme qui s'élève parfois des gorges n'est autre que celui produit par les hommes eux-mêmes avec leurs aménagements sur la rivière !

Vue sur l’abbaye de Chantelle (N46°14.518’ / E003°09.225’)

♪ Promenons-nous, dans les bois ♫ Pendant que le « monstre » n’y est pas...

Enfin rassurée ? Les sœurs aussi vont être soulagées lorsque tu vas leur raconter !

Quant aux meuniers de la Bouble, il n’y a qu’à voir ce qu’il reste du Carrousel pour comprendre qu’ils ont quitté les lieux il y a bien longtemps ! Oh... Pardon, Ti’lou...

Snif. Un si beau moulin. Snif. J’aimerais tant le voir tourner de nouveau.

Veux-tu que nous parlions d’autre chose ? Regarde... Là-haut se dresse l’éminent prieuré de Chantelle, dont le majestueux profil semble épier chacun de nos pas...

Cet éperon rocheux, sculpté par la rivière, fut choisi par les Ducs de Bourbon au 11ème siècle pour y construire un château-fort. Il était doté d’un donjon et cerné d’une muraille qui protégeait la forteresse ainsi que d’un prieuré de chanoines : l’ancêtre de l’abbaye actuelle.

La diversité des ouvertures, visibles depuis la Bouble, témoigne de changements architecturaux menés au fil des siècles (particulièrement au 15ème). On observe ainsi : une baie géminée, une fenêtre à meneau, une fenêtre en plein cintre ...

La tour ronde, quant à elle, dispose de petites ouvertures à son sommet appelées « boulins ». A quoi pouvaient-ils servir ?

  • A laisser entrer et sortir des pigeons = 7
  • A lancer des boulets de canon = 8
  • A rendre l’étage plus lumineux = 9

Relevez le nombre associé à la bonne réponse.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "D".
D =_____
Indice
cette tour se nomme « Tour du colombier »...

Continuez sur le sentier qui longe la Bouble. Aux coordonnées N 46°14.603' / E 003°09.146' dirigez-vous sur la gauche pour traverser la passerelle métallique.

Le Moulin des Pierres (ou Petit Moulin) (N46°14.571’ / E003°09.099’)

Sur ce site ont été réhabilités le « Grand Moulin » (situé un peu plus loin : N 46°14.566' / E 003°09.034') et le « Moulin des Pierres » : face à vous.

Des travaux sont en cours ! Soyez prudents.

Ouf ! Heureusement, tous les moulins de la Bouble n’ont pas disparu ! En voilà deux qui ont été sauvés...

Autrefois, il y en avait 13 dans les gorges, et ils ne produisaient pas que de la farine ! Certains étaient des huileries, des carderies de laine, ou des mailleries de chanvre issu des cultures avoisinantes.

Au 15ème siècle, prieurs et meuniers étaient liés par la « banalité » : une partie de la production des moulins revenait aux résidents de l’enceinte fortifiée...

Lorsque le château fut démantelé au 16ème siècle, les moulins situés en dessous ont été lourdement endommagés par la chute des pierres. Les meuniers ont utilisé certaines d’entre elles pour rebâtir leurs murs.

Moi, j’appelle ça de la récup' ! Mais on parle aussi de « réemploi »...

D'énormes blocs de granit, échoués à proximité du Moulin des Pierres, témoignent de l’instant où les remparts se sont écroulés lors du démantèlement.

Un ministre bien connu de Louis XIII en est à l’origine... En reconstituant les mots suivants, faisant référence aux fonctions des moulins de la Bouble, découvrez le nom de cet homme !
    - CARDE_IES DE LA_NE
    - MAILLERIE DE __ANVR_
    - H____RIES

Remettez les lettres manquantes dans l’ordre pour trouver ce mot. S’agit-il de :
     1. RICHELIEU
     2. COLBERT
     3. DAGOBERT

Relevez le numéro de la bonne réponse.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "E".
E =_____

A droite du Petit Moulin, suivez le chemin qui monte en direction de l’abbaye.

Dans la montée... (N46°14.518’ / E003°09.071’)

Venez ! Allons apprendre la bonne nouvelle aux sœurs ! Hoop ? Ça ne va pas ?

C’est incroyable comme le paysage a changé... Autrefois, les pentes des gorges étaient presque totalement déboisées pour permettre aux activités humaines de s’implanter...

Aujourd’hui, le Département de l’Allier effectue des coupes raisonnées pour retrouver les paysages d’antan... Grâce à elles, et à cette autre carte postale, on peut voir le parcours du bief qui allait du Grand Moulin au Moulin des Pierres !

L’abbaye de Chantelle (N46° 14.499’ / E003° 09.086’)

Merci de ne pas franchir la grille d’entrée. Observez l’abbaye à distance pour ne pas déranger ses occupantes.

Après le démantèlement du château, seul le prieuré a subsisté. Il est racheté en 1853 par les sœurs bénédictines de l’abbaye de Pradines, dans l’Aveyron. Aujourd’hui, des religieuses y résident toujours et fabriquent des produits cosmétiques !

Des cosmétiques ? Bof. Ça ne fait pas partie des objets que je collectionne... Il n’y aurait pas des choses plus « intéressantes » dans l’église Saint-Vincent ? Je l’aime bien avec son clocher en tavaillons !

D’accord pour te faire visiter, Ti’lou... Mais à condition que tu ne t’éloignes pas et SURTOUT que tu ne touches à RIEN !

Très bien, alors euh... bonne visite ! Je préfère vous attendre dehors...

Esplanade du Connétable (N46°14.483’ / E003°09.080’)

Le village s’étend sur la ligne de crête et parait enfin accessible. En jetant un œil par-dessus le muret, la Bouble semble alors si petite ! Un sentiment de vertige... bien différent de celui que nous avions tout à l’heure : serrés dans un étau rocheux, dominés par le prieuré !

Le paysage des gorges est une vraie mosaïque de milieux naturels ! Parmi eux, les boisements de pentes qui s’installent sur les versants ponctués par endroits d’affleurements rocheux ...

Quel autre milieu suit rigoureusement le tracé de la rivière ? Aidez-vous d’un panneau proche pour trouver la réponse.

S’agit-il :

  • Des zones bâties = 10
  • Des prairies et cultures = 11
  • Des forêts alluviales = 12

Relevez le nombre associé à la bonne réponse.

Notez ce nombre. C’est la réponse "F".
F =_____

Poursuivez sur la rue Anne de Beaujeu.

Au bout de celle-ci : la route départementale 987. Soyez prudents en rejoignant l’étape n°14.

L’arbalète (N46°14.390’ / E003°09.163’)

Bianka ! Quel plaisir de te revoir ! Je viens d’apprendre que cette histoire de monster n’était qu’une grossière erreur ! That’s very good news !

Par pitié, dis-moi que tu as vu Ti’lou ! Il s’est éclipsé durant la visite de l’abbaye ! J’ai cherché partout, il est introuvable !

Quel dommage... Cet amateur de bibelots aurait adoréy l’arbalète « de Chantelle ». Cette arme pointe en direction du donjon, jadis dresséy sur une butte. De ce côtéy, il était entouréy de fossés... De l’autre, l’escarpement rocheux et la Bouble servaient de défense naturelle.

Donc tu ne l’as pas vu... Oh là là... Si les religieuses tombent sur lui en train de chiper un cierge, elles vont être très mécontentes !

Puis-je me permettre une suggestion ?

Je t’en prie.

Il est bien connu qu’à Chantelle, des souterrains partent de l’ancien donjon et serpentent sous la ville... D’après la légende, le Connétable de Bourbon lui-même les aurait empruntéy lors de sa fuite en 1523 !

Je commence sérieusement à me méfier de tes légendes, Braham.

... Je ne serais pas étonnéy que notre curieux ami s’y soit aventuréy ! Un plan de ce labyrinthe pourrait vous être utile ? Il doit y en avoir un dans le City Hall... Enfin « à la mairie » comme vous dites.

Pour plus de sécurité, empruntez la rue Cul-de-Sac N 46°14.365' / E 003°09.141'. A sa sortie N 46°14.345' / E 003°09.137' rejoignez la place de la mairie sur votre droite.

Mairie de Chantelle (N46° 14.320’ / E003°09.116’)

Bianka... J’ai eu du mal à te suivre... Ti’lou n’est pas avec toi ?

Non ! Ce coquin a dû s’égarer dans les anciens souterrains du château ! A la mairie, on devrait me renseigner... J’y cours. J’y vole.

Cela nous laisse un peu de temps pour observer ce panneau, dans ce cas. Il présente d’anciennes photos des lieux. Saviez-vous qu’au 19ème siècle, la mairie était une halle aux grains comme le suggère encore ces arcades ?

Cherchez les différences entre la mairie d’hier et celle d’aujourd’hui. Parmi ces éléments, lequel n’existait pas autrefois ?

  1. Son horloge
  2. Son clocheton
  3. Son aile droite

Quel numéro porte l’intrus ?

Notez ce chiffre. C’est la réponse "G".
G =_____

Victoire ! Je viens de dégoter un plan des souterrains ! D’après celui-ci, les galeries ne conduisent qu’à deux issues... La première se trouve près de l’église Saint-Nicolas ! On y va !

Prenez le passage piéton face à la mairie, puis empruntez la rue du Puits Collin N 46°14.325' / E 003°09.130'.

Eglise Saint-Nicolas (N46°14.357’ / E003°09.209’)

La première sortie des souterrains se trouve près d’ici... Regardez bien partout !

J’essaye, Bianka... Mais tout ce que je vois, ce sont ces petits personnages sculptés sur la fenêtre au balcon du numéro 12 ! Comme ils sont amusants !

Rien non plus autour de l’église Saint-Nicolas... De style néogothique par sa rigueur, sa symétrie et son absence de décor, elle a été construite au 19ème siècle sur les ruines d’une chapelle romane. Au Moyen Âge, les temps de prière s’y déroulaient même pendant la nuit ! Car l’église Saint-Vincent de l’abbaye, à l’intérieur de l’enceinte fortifiée, n’était plus accessible le soir.

Il ne nous reste qu’à tenter notre chance vers la deuxième sortie. Où est-elle sur ton plan ?

Attends que je me repère... D’un côté le clocheton de la mairie, de l’autre le clocher de l’église... Oui ! C’est par ici !

Face à l’église, descendez la rue sur votre gauche : vous arrivez devant la Maison du Tourisme. Traversez prudemment puis entrez dans le jardin aménagé...

Mission accomplie !

Pour en savoir plus sur les visites guidées, les autres randonnées et découvrir la maquette du château de Chantelle, rendez-vous à la Maison du Tourisme.

Salut la compagnie ! Vous n’imaginerez jamais d’où j’arrive ?!

Oh que si ! Car nous avons déjoué plus d’un mystère aujourd’hui...

Pour trouver le trésor, remplacez les lettres dans les coordonnées suivantes par les chiffres que vous avez relevés tout au long du parcours. Sur l’application mobile, les coordonnées se débloquent si vos réponses sont exactes !

Coordonnées du trésor : N46°14.(A+C)(E)(D-B+1)' / E003°09.(C-E)((FxG)-5)'

Prenez un badge par personne. N’oubliez pas d’entrer le code collé à l'intérieur du trésor pour valider votre mission.
Postez un commentaire et des photos mais attention, l'emplacement du trésor doit rester secret.

A bientôt dans l’univers de PÉPIT !

Contactez-nous

Contact
Office de tourisme en Val de Sioule
29 Rue Marcellin Berthelot
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
Tél
04 70 45 32 73 / 04 70 45 62 07

Vos commentaires


04 déc 2021

Beludo n'a pas trouvé la mission

Le trésor est introuvable...
En cherchant bien, il semble que les badges aient été déversés en contre bas, dans une propriété privée...
Nous sommes vraiment déçus !

24 nov 2021

Patator a trouvé la mission

Joli ballade dans les gorges

21 nov 2021

Laurence Jay a trouvé la mission

Superbe decouverte des gorges et cachette du tresor geniale

21 nov 2021

Tibo a trouvé la mission

Glagla
Mais tres beau!!!

21 nov 2021

Réglisse a trouvé la mission

Balade sympathique et intéressante

20 nov 2021

Marieso a trouvé la mission

Tres jolie balade malgré le brouillard ☺️