Retrouvez le château

Urbanisme
Ainay-le-Château

Image de la cache
Retrouvez le château
Niveau
Dénivelé
Durée
1h
Distance
3km
Praticable en

Introduction

Oh my god ! What happened to the forteresse d’Ainay-le-Château ! Dans mes souvenirs, son donjon et ses murailles flanquées de 24 tours se voyaient de far, far away ! Cet édifice, qui constituait l’une des 17 châtellenies du Bourbonnais, ne peut avoir disparu ?!

Pauvre Sir Braham. Aidez-moi à lui ouvrir les yeux, en trouvant les vestiges du château qui se fondent dans l’urbanisme actuel…

Etapes

Point de départ : parking du champ de foire (N46°42.618’ / E002°41.576’)

Viens, Sir Braham. Nous allons te montrer où se trouve ta « forteresse » désormais. Mais avant, parlons du champ de foire ! Au 19ème siècle, cet emplacement était réservé aux animaux qui allaient être vendus…

Tu as raison, la gâte ! Les bœufs étaient installés à l’abri du souleil sous ces arbres et attachés aux barres tout autour du foirail. Il y a même encore la « bascule publique », cette chtite cabane en brique dont le mécanisme servait à peser les bêtes.

Ces petites maisons accolées, situées le long du champ de foire, sont typiques. Tous les petits métiers en lien avec la foire y étaient installés. Ils étaient aux premières loges !

Parmi ces éléments de l’ancien champ de foire, lequel est invisible autour de cette place ?
1) La bascule publique
2) Les petites maisons accolées
3) La fosse à lisier
Relevez le numéro de l’intrus.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "A".
A =_____

Les fossés (N46°42.657’ / E002°41.591’)

Look ! Nous longeons actuellement les fossés qui entourent la citéy… Si le château n’existait plus, ils auraient été combléy !

Les anciennes douves sont décelables, tout comme la ceinture de murailles qui les soutenait. Seules subsistent les silhouettes de quelques tours rondes, qui faisaient jadis partie des remparts.

Certaines ont disparu ? Pourquoi donc ?

Lorsque le Bourbonnais est rattaché à la couronne au 16ème siècle, il est impératif de faire disparaître symboliquement les tours seigneuriales. Abattre les tours, c’est mettre à terre les ducs. A partir du 17ème siècle, l’habitat se greffe sur celles qui restent.

Si j’comprends ben, les maisons d’aujourd’hui suivent le tracé d’la ville d’hier ?

Précisément ! Au fil des années, le tissu urbain s’est densifié autour des anciennes limites de la ville-close, expliquant ce bâti resserré et très varié ! Les habitations se sont progressivement agrandies, comme elles pouvaient. Un vrai « melting-pot » d’architecture. N’est-ce pas, Piz ?

Hein ? Navré, mais je n’ai pas le temps. Mon ami le tanneur m’a chargé d’emmener ses peaux au château, afin qu’elles soient marquées du célèbre « Y », emblème des cuirs d’Ainay…

Au château ? Haha ! Qu’est-ce que je vous disay !

Place du faubourg (N46° 42.704’ / E002°41.635’)

Je veux bien te conduire au château, Sir Braham. Mais avant, il faut que je passe chez le tanneur, récupérer la marchandise…

Ouh ouh, les garçons ? Il n’y a plus de forteresseuh !

Hum. Cette fresque, représentant les paroisses de Tronçais, devrait être dans la Grande Salle ?! Elle va s’abîmey en restant dehors… Aux côtéy du blason du Bourbonnais, figure celui d’Ainay sur lequel se trouve le fameux « Y ».

Certains pensent qu’il représente les tréteaux qu’utilisaient les tanneurs pour tendre leurs peaux !

Trouvez la carte peinte sur le mur.
Combien y’a-t-il de « Y » sur le blason d’Ainay ?
Notez ce chiffre.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "B".
B =_____

Empruntez la rue de l’Orange. Puis, au N 46°42.780' / E 002°41.621' tournez à gauche afin d’emprunter la ruelle des Tureaux de Papotte.

La ferme (N46°42.837’ / E002°41.610’)

Par ici ! La maison du tanneur est de l’autre côté de la ferme… Mais ? Nom d’une truelle, où est passée Margotte ?

Continuez sans moi, les gâts ! J’suis ben trop à l’aise dans l’enclos… Installé en bordure de Sologne, ce parc animalier permet aux habitants d’la ville de faire le plein d’nature ! Dîtes adiou aux poules, canards, cygnes, moutons…

Comme ils sont beaux, ceux-là… Ils fourniraient une peau de qualité pour mon ami tanneur…

Oh ! Piz !

Je suis un petit mouton noir, originaire du Finistère. Pour fabriquer du cuir, Piz ferait bien mon affaire ! « Ovis aries », voici mon nom. Trouvez celui de ma race, commençant par un « O », en lisant le bon panneau ! Comptez combien de lettres composent ce mot.
Notez ce chiffre.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "C".
C =_____

Continuez sur le chemin qui longe la Sologne. Au N 46°42.813' / E 002°41.461' traversez sur la seconde passerelle (la première étant privée). Suivez le passage des tanneries.

La maison du tanneur (N46°42.842’ / E002°41.504’)

Please, Piz ! La maison du tanneur est encore loin ?! J’ai grande hâte de livrer ces peaux au château, et prouver à Scoti qu’il existe bel et bien !

Nous y sommes. Au 16ème siècle, l’industrie prospère des tanneries était installée près de la rivière… Tout comme les moulins à « tan », cette écorce de chêne broyée dont les tanins servent à traiter le cuir.

Il est courant de voir se développer ce type d’activité au bord de l’eau, une ressource essentielle pour laver les peaux ! Le procédé génère toutefois des nuisances visuelles et olfactives... C’est la raison pour laquelle on retrouve les maisons de tanneurs en dehors du centre-ville ! On parle alors de « faubourgs ».

Trouvez la maison du tanneur (aux porte et fenêtre bleues) située en bordure du chemin.
Quel élément de son architecture rappelle sa situation proche de la rivière ?
1) Une roue de moulin, qui broyait autrefois l’écorce de chêne
2) Des escaliers plus hauts que le niveau des crues
3) Un rez-de-chaussée monté sur pilotis
Relevez le numéro de la bonne réponse.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "D".
D =_____

En route ! J’ai récupéré la marchandise ! Menons ces peaux au château afin qu’elles soient marquées de ses armoiries. Sur le chemin, observez ce bel exemple de « grange à porteau » au N 46°42.895' / E 002°41.332'.

I beg your pardon. Mais je crois que le pluriel de « portail «  se dit « portails », en français…

Tu as raison, Sir Braham ! Mais une grange à porteau désigne ce type de bâti, doté d’une grande entrée précédée d’un porche. Celui-ci était très utile pour abriter récoltes et animaux, le temps des déchargements.

Suivez la rue du Mandais. Tournez à gauche sur la route de Bourges, puis à droite sur la route de Meaulne. Faites attention à la circulation dans cette zone.

La chapelle Saint Roch (N46° 42.762’ / E002° 41.317’)

Veillez à ne pas rester au milieu de la route pour répondre à l’énigme.

Tout comme les tanneurs installés loin du bourg, compte tenu des nuisances de leur activité, la chapelle Saint Roch, destinée à conjurer l’épidémie de peste, est également construite en dehors du cœur de ville.

Curieuse, cette chapelle. Elle a les proportions d’une maison mais utilise le vocabulaire des grandes églises…

Parmi ces affirmations à propos de la chapelle, laquelle est fausse ?
1) Son toit est surmonté d’un clocheton.
2) Les murs sont soutenus par des contreforts.
3) Un vitrail est en forme d’ogive
4) Son plan est en forme de croix
Relevez le numéro de la bonne réponse.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "E".
E =_____

Longez la route de Meaulne puis prenez la première à gauche pour traverser sur le gué.

Déambuley ainsi permet d’avoir une vue d’ensemble sur la citéy ! Remarquez comme celle-ci se dresse stratégiquement le long de la Sologne… Cette rivière alimentait d’ailleurs un étang défensif, dont l’emplacement est encore visible sur la gauche.

Au pied des remparts (N46°42.676’ / E002°41.374’)

Le donjon du château, que nous verrons certainement bientôt, surveille le guéy de la Sologne. Tel que je m’en souviens, la forteresse occupe une surface considérable à l’intérieur de la ville ! La protection extérieure de l’agglomération est assuréy par ce réseau de courtines et de tours.

Les murailles ont été restaurées récemment, si je ne m’abuse ?! Ceci a permis de mettre en valeur l’attirail défensif… Et même un drôle de puits !

Quelle est la particularité du puits, inclus dans les murailles ?
1) Il est à deux étages, permettant de puiser l’eau au pied et au sommet des remparts
2) Il est caché dans une archère
3) Il n’y a pas de puits
Relevez le numéro de votre réponse.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "F".
F =_____

Longez les anciens remparts puis montez à gauche dans la rue Creuse. Prenez à gauche dans la rue Porte de Ville.

Hourra ! Nous pénétrons enfin dans la citéy ! What ? Il me semblait pourtant que la Porte Moricet se trouvait ici ? Trois autres entrées permettaient d’accéder à la forteresse. Chacune dotéy de deux tours de défense, d’un pont-levis et d’une herse.

Au N 46°42.610' / E 002°41.445', tournez à gauche dans la rue du Marché. A l’angle du « Petit Bonheur », dirigez-vous à gauche puis contournez l’église pour aller à l’étape n°8.

L’église Saint-Etienne (N46° 42.661’  / E002° 41.400’)

« Oh mon château, ooooh ! Oh ! Oh ! Tu es le plus beau des châteaux… »

Salutations, my dear Bianka. Je suis un peu perdu... Peux-tu m’indiquer où se trouve l’entréy de la forteresse ?

Tu as pris un mâchicoulis sur la tête ? Le château a disparu, voyons ! Tout comme l’église romane datant du 11ème siècle, dont les fondations ont servi à construire ce nouvel édifice. L’arc visible, au-dessus du portail, n’est autre que l’empreinte de l’ancienne nef.

Le plan de cette église a été considérablement modifié, jusqu’aux 19ème et 20ème siècles. Son portail actuel, de style « Renaissance », se compose de deux ouvertures en anses de panier, séparées par un trumeau central orné de pilastres.

Faites le tour de l’église jusqu’à la seconde entrée N 46°42.660' / E 002°41.417'

Avez-vous remarqué ces curieuses marques de grattage, sur les pierres à hauteur d’homme ? Elles ont été faites par des pèlerins, venus s’attirer la bonne santé ou la bonne fortune. Présentes sur plusieurs églises du Cher et de l’Allier, on les nomme également « mains de pèlerins » ou « griffes du diable »…

Diantre ! Serait-ce lui qui a voléy le château ?!

Combien de traces de « griffes » comptez-vous, à gauche du panneau « Monument Historique » ? Notez ce chiffre.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "G".
G =_____
Indice
c’est un chiffre impair.

Place Paul Guignard (N46°42.650’ / E002° 41.455’)

Alors, Sir Braham. Tu nous crois maintenant ?

Well… J’y suis bien obligéy. Enfin, Piz ? Ne voulais-tu pas conduire ces peaux au château ?

Je parlais du château d’Issoudun, dans l’Indre ! C’est là que se trouvaient les tanneries royales, au 17ème siècle…

Les fabricants de cuir d’Ainay y écoulaient leurs peaux. Ils ont su tirer leur fortune de cette industrie, qu’ils soient tanneurs, mégissiers ou cordonniers ! Ainsi, vous croiserez de nombreuses devantures d’échoppes et d’imposantes demeures, autour de cette place. Devenus de riches bourgeois, certains accèdent même aux postes clés de la ville.

Trouvez la demeure aux lucarnes arrondies.
Quelle date y est inscrite ?
Relevez uniquement le chiffre des unités. 

Notez ce chiffre. C’est la réponse "H".
H =_____

Contrairement à ce que nous avons observé le long des fossés, le parcellaire a été remodelé pour créer une place dans le tissu urbain très dense. On appelle ce procédé le « remembrement urbain ».

Au N 46°42.654' / E 002°41.510' tournez à droite pour suivre la Grand’ Rue.

La porte de l’Horloge (N46° 42.697’ / E002° 41.578’)

La forteresse d’Ainay a bel et bien disparu ! Si seulement vous l’aviey connue du temps de sa splendeur… Ce château occupait une surface considérable à l'intérieur de la citéy, avec son organisation défensive et ses portes d'accès.

Console-toi tout de même, car la porte de l’Horloge est bien conservée ! Avec la porte Moricet, elle était l’une des quatre portes qui donnaient accès à la ville du Moyen-Âge. Elle a évité de peu la destruction lors de l’aménagement de la route Napoléon, au 19ème siècle, car elle empêchait d’élargir la voie. Seule la partie sur notre gauche a été rognée.

Comment qualifier la porte de l’Horloge ?
1) C’était une porte charretière
2) C’était une porte défensive
3) C’était une porte manteau
Relevez le numéro de votre réponse.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "I".
I =_____

Prenez la rue du Vieux Château. Face à vous, le « Vieux Château » n’a rien de commun avec la résidence seigneuriale, puisqu’il date du 17ème siècle. Il abrita les lieutenants généraux des princes de Condé.

Mission accomplie !

Si vos réponses aux énigmes sont exactes, les coordonnées GPS du trésor se débloquent sur l'appli mobile !
Dans le cas contraire, vous pouvez utiliser des aides.
Coordonnées du trésor : N46° 42.7(Fx6)(A-B)’ / E002° 4(C-G).5(E-D)(IxH)’

Prenez un badge par personne. N’oubliez pas d’entrer le code collé à l'intérieur du trésor pour valider votre mission.
Postez un commentaire et des photos mais attention, l'emplacement du trésor doit rester secret.

A bientôt dans l’univers de PÉPIT !

Contactez-nous

Contact
Antenne du Pays de Tronçais
Place du Champ de Foire
03350 Cérilly
Tél
04 70 67 55 89

Vos commentaires


15 nov 2021

Lilimax a trouvé la mission

Très belle ville. Bien pour les enfants ferme animalier, aire de jeux. Possibilité de pique niqué à différent endroit.

13 nov 2021

Abigaël a trouvé la mission

Balade super sympa

07 nov 2021

Les combattants a trouvé la mission

Cool mais sous la pluies ☔

06 nov 2021

Carcapgab a trouvé la mission

Très bien, super balade

03 nov 2021

Alikati94 a trouvé la mission

Un parapluie, un manteau bien chaud et c’est partie pour une petite balade à travers le village. La batterie du téléphone nous lachera après avoir validé tous les indices. Nous avons eu juste le temps de visualiser l’emplacement du trésor. Nous avons vu juste…. Il est bien là. Ouff….

02 nov 2021

Banette a trouvé la mission

Cachette tres sympa, joli tour dans une ville méconnue