Suivez l’apprenti sage

Paysages
ENS Haute Vallée du Cher (accès par Chambonchard)

Image de la cache
ENS Haute Vallée du Cher (Saint-Marcel-en-Marcillat)
Niveau
Dénivelé
Durée
1h
Distance
2km

Introduction

Réseau aléatoire ! Pensez à télécharger les données de la mission avant de partir.

Pour accéder au point de départ, suivez la direction du village de Chambonchard au N 46°10.572' / E 002°33.033'. Franchissez la passerelle et dépassez le panneau indiquant une impasse au N 46°10.578' / E 002°33.187' et continuez sur le chemin rural. Parking de l’Espace Naturel Sensible « Haute Vallée du Cher » : N 46°10.425' / E 002°33.676'

Par temps de fortes pluies, risque de rester embourbés ! Garez-vous dans le village. Comptez 900 mètres pour rejoindre le point de départ.

Les chiens sont autorisés sur le site, tenus en laisse.

Quel paysage ! Je suis certaine qu'il regorge de secrets qui ne demandent qu'à se dévoiler à nous !

Si tu veux, je peux t’expliquer un peu, mais le Grand-duc serait un excellent guide pour compléter ton apprentissage ! Malheureusement il est difficile à trouver, et je dois dire qu'il m'effraie un peu … comme la chouette… hum hum … Bref, partons à sa recherche !

Etapes

Point de départ : l’ENS Haute Vallée du Cher (N46° 10.413' / E002° 33.689')

GRAND-DUC, GRAND-DUC !?!

Plait-il ? C’est le fantôme du « grand duc » de Bourbon que tu cherches ? Jadis, ce puissant seigneur était maître des Combrailles. Il surveillait cette zone de frontière très convoitéy, aux confins de l’Auvergne, du Bourbonnais et du Limousin. À l’occasion, pourrais-tu transmettre mes amitiéy à Louis II ?

Il doit y avoir erreur sur la personne… Je cherche un hibou majestueux : le Grand-duc. Il vit dans cet écrin de nature préservé... et en connait tous les secrets. Mais je crois que je m’y prends mal en l’appelant…

Passez la barrière pour accéder à l’Espace Naturel Sensible « Haute Vallée du Cher ».

En franchissant les barrières, restez en retrait des troupeaux et ne vous baladez pas dans les champs ! Par sécurité et par respect pour les animaux, rejoignez directement l’espace en face.

Le réseau de haies (N46° 10.402' / E002° 33.688')

Qu’est-ce que tu fais là, ma gazoute ? Tu t’es perdue dans l’bocage ?

Euh... Non. En fait, ces jeunes promeneurs et moi sommes à la recherche du Grand-duc pour apprécier la nature dans ses moindres détails !

En parlant de bétail ... vous croiserez peut-être des vaches ! Encore aujourd’hui, l’agriculture marque le paysage... Les prés sont délimités par un réseau de haies qui servent de clôtures pour les animaux.

La haie protège les troupeaux et les cultures contre le vent. Elle retient l’eau, l’épure et limite l’érosion des sols... C’est aussi un réservoir de biodiversité... Certains animaux y trouvent de quoi se nourrir et s'abriter ou encore s’y faufilent à l’abri des prédateurs, on parle alors de corridor écologique.

Aut’fois, l’Homme choisissait les essences d’arbres de la haie en fonction de leurs usages... Ceux de haut-jet, les plus grands, servaient à l’alimentation des bovins, à fournir de l’ombre ou à produire du bois pour se chauffer.

Quant aux arbustes, comme l’aubépine, le prunelier ou le noisetier, on utilisait leurs fruits pour se nourrir.

Sur votre gauche, la haie pousse librement. Sur votre droite, au contraire, elle est taillée, alternant arbustes et arbres de haut-jet.

Je n'arrive toutefois pas à identifier les essences qui ont été choisies pour les arbres de haut-jet, pouvez-vous m'aider ? Parmi les propositions suivantes, trouvez celui qui n’est pas dans la haie :

  1. Le frêne : écorce lisse et grise tachetée de blanc
  2. Le chêne : écorce craquelée et brune foncée
  3. Le merisier : écorce brun-rougeâtre et « tigrée » horizontalement

Relevez le numéro de l’intrus.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "A".
A =_____

La prairie pâturée (N46° 10.374' / E002° 33.677')

Dis-moi, Hoop... Il niche dans l’coin, ton hibou ?

Le calme des falaises voisines lui convient mieux. A chacun son cadre de vie ! Ici, dans la prairie c’est plutôt l’habitat du grillon champêtre, même s’il n’est pas le seul à y vivre.

C’est ben vrai ! Tu sais que mine de rien, en broutant cette prairie mes cousines entretiennent le milieu qui reste ouvert ! Si ce pré cessait d’être pâturé, les broussailles puis la forêt prendraient sa place ! C’est c’qui s’est passé pendant la déprise agricole du 20ème siècle...

Observez à présent le fond du champ et… Aidez-moi : comment se nomme la transition entre le pré et le bois ?

Fastoche ! Une petite charade ça vous tente ?

Mon premier est l’endroit où l’on dort.
Mon deuxième est le son de la 26ème lettre de l’alphabet.
Mon troisième est la veille d’aujourd’hui.

Est-ce :

  1. La bordure
  2. La lisière
  3. Le fossé
Notez ce chiffre. C’est la réponse "B".
B =_____

Hé ! On dirait Koa qui gassouille dans la mare là-bas ? Allons voir c’qui peut ben y faire…

Suivez le sentier sur votre droite.

En franchissant les barrières, restez en retrait des troupeaux et ne vous baladez pas dans les champs.

Passez la barrière au N 46°10.376' / E 002°33.662' puis empruntez celle située en face. Entrez à nouveau dans le pré au N 46°10.334' / E 002°33.654' puis dirigez-vous directement vers la mare.

La mare (N46° 10.330' / E002° 33.666')

Alors Koa, on patauge ?

« Nager avec grâce » me semble plus approprié… Nous autres batraciens, nous aimons nous rafraîchir dans cette étendue d’eau stagnante. Enfin, ce creux d’eau peut être à sec… Ça arrive quand il fait chaud longtemps, puisqu’il est alimenté en grande partie par les eaux de ruissellement et de pluie.

A part toi qui coasses dans la mare, j’les entends pas beaucoup les coupines !

Chuuut ! Pour ça, il faut savoir écouter ! Selon le Grand-duc, c’est indispensable pour comprendre la nature dans laquelle nous vivons.

Alors écoutez ben ce que j’va vous dire ! Autrefois, cette mare a été creusée pour que le bétail puisse s’y abreuver. Mais pour la préserver, ici, elle est clôturée. Les vaches ne s’en approchent pas et ainsi, la faune et la flore de ce milieu humide sont protégées du piétinement.

Tu sais, Margotte... l’écoute rime surtout avec discrétion. Sans quoi nous n’avons aucune chance de trouver le Grand-duc !

Il faut être également fin observateur si tu veux mon humble avis !
A ce propos, combien d’arbres apportent de l’ombre à la mare et limitent ainsi l’évaporation de l’eau ?

Notez ce chiffre. C’est la réponse "C".
C =_____

Revenez sur le sentier. Ne vous baladez pas dans le pré lorsque les vaches y sont !

Le pré-verger (N46° 10.321' / E002° 33.651')

Il y en a un seul à côté de la mare mais plus haut il y a encore quelques arbres dans le pré.

Les « creuillères » ?

(reste sans voix) … les quoi ?

C’est comme ça qu’on appelle les pommiers ici ! Ces arbres qui ont poussé spontanément font d’excellents porte-greffes car ils sont adaptés au sol et au climat. En plantant des fruitiers dans leurs près, les agriculteurs diversifient leur production : ils combinent la récolte des fruits et le pâturage des bovins. C’est ce qu’on appelle le « pré-verger ».

L’intérêt des pommiers est aussi d’apporter de l’ombre aux animaux... parce que vous l’ignorez p’t-être, mais les vaches aussi prennent des coups de soleil !

A l’inverse, certaines espèces n’ont pas leur place ici... Elles sont considérées comme « nuisibles », mais peuvent se révéler bénéfiques dans d’autres milieux.

Par exemple, la fougère ! Elle n’est très adaptée à l’alimentation du bétail... mais sa présence en forêt enrichit l’sol et le protège d’une évaporation excessive !

De même que les orties, qui ne sont guère appréciées parce qu’elles piquent... Pourtant, elles accueillent plusieurs espèces d’insectes qui aiment y pondre leurs œufs.

Comme quoi… la nature est bien faite !

Le Cher (N46° 10.300' / E002° 33.621')

L’écoute, c’est déjà un bel apprentissage ! Et cet endroit est idéal pour le mettre en pratique !

Vous entendez quéqu’chose vous ?

Sur la droite, caché derrière la végétation, s’écoule le Cher… Cette « haute vallée » lui doit son nom, car elle se situe près de sa source et non parce qu’elle est en hauteur. En tendant l’oreille on peut entendre l’eau... sauf en été, lorsque son cours est presque à sec. Ça, c’est parce que le Cher a un régime torrentiel.

À mon tour de jouer aux devinettes : " Ici, elle n’est pas de diamant mais d’eau... De jour comme de nuit, il lui arrive parfois de sortir de son lit... Comme l’Allier ou la Creuse, le Cher est un département et une ______ également. "
Combien de lettres composent le mot que nous cherchons ?

Notez ce chiffre. C’est la réponse "D".
D =_____
Indice
commence par un « R »

C’est amusant vous ne trouvez pas ? 

Quoi donc ?

À cet endroit précis, nous jouons dans l’Allier tandis que c’est le Cher qui coule et nous sépare de la Creuse sur la rive opposée.

Bien vu Margotte ! Continuons à présent vers le bois…

A la fourche, montez dans le sous-bois en suivant le sentier de gauche N 46°10.289' / E 002°33.629'

Le cycle de la forêt (N46° 10.293' / E002° 33.753')

Brr… Fait rudement frais par ici ! Les feuillus, comme les chênes, les hêtres ou les châtaigniers, ont remplacé l'herbe rase de la prairie...

C’est vrai. Il y a moins de lumière qui arrive jusqu’au sol. La température est plus basse et le milieu plus humide. Par terre, les feuilles et le bois mort se décomposent pour former de l’humus.

Et maintenant, Hoop ? Comment comptes-tu l’trouver, le Grand-duc ?

Avec de la dé-ter-mi-na-tion Margotte, comme ces jeunes arbres tout autour de nous... Enfin pas si jeunes que ça car ils ont entre 40 à 50 ans !  Mais dans une vie d’arbre, ils doivent encore s’armer de patience et de cette fameuse détermination car certains comme le chêne, le châtaignier ou le hêtre peuvent atteindre l’âge de 300 ans, voire 1000 ans !

Quand on sait qu’ils sont nés de toutes p’tites graines qui ont germé naturellement dans le sol, après l’abandon du pâturage, c’est incroyable non ? L’Homme n’est pas intervenu, la forêt a juste suivi son cycle biologique !

Source : France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes

Source : France Nature Environnement Auvergne-Rhône-Alpes

Dans ce sous bois il y a encore plus petit que les graines mais tout aussi déterminé que ces grands arbres, comme cette fourmi qui trouve ici les conditions favorables à son développement ! C'est une travailleuse et une bâtisseuse comme notre chère Scoti ! Du matin au soir, elle construit, glane la nourriture de toute la tribu, dans un dévouement complet à sa reine. Mais de quelle couleur est-elle ? (Lisez le panneau d’information) Combien de lettres y a-t-il dans ce mot ?

Notez ce chiffre. C’est la réponse "E".
E =_____

Le houx (N46° 10.261' / E002° 33.852')

Voilà une autre espèce pleine de détermination : le houx ! Bordant d’anciens chemins, il peut vivre des centaines d’années et croît lentement... ce qui donne un bois dur et très résistant ! On l’utilise pour fabriquer des manches d’outils, des cannes ou des pièces d’échecs.

Et même des baguettes magiques, comme celle d’Harry Potter !

En hiver, les fruits du houx sont précieux pour les oiseaux. Eh oui, la nourriture se fait rare à cette période de l’année. On appelle ces boules rouges des « drupes ». Leur chair entoure un noyau… comme des olives. Mais surtout, ne les mangez pas ! Elles sont toxiques pour l’Homme.

J’va cueillir un joli bouquet pour décorer mon étable… Aïeuh !

Eh oui, Margotte ! Pour se défendre des prédateurs, le houx a développé un feuillage dissuasif et persistant. Il assure ainsi sa protection tout au long de l’année.

Et vous, êtes-vous du genre persistant ? Êtes-vous digne de rencontrer le Grand-duc ? Observez le houx qui borde le chemin… Parmi les propositions suivantes, laquelle est fausse à son sujet ?

  1. Feuilles : découpées et piquantes
  2. Hauteur : 40-50m
  3. Couleur du feuillage : vert foncé

Relevez le numéro de l’intrus.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "F".
F =_____

Vous êtes très doués, pour des apprentis sages… et vos connaissances semblent être aussi solides que l’écorce de ces châtaigniers ! Contrairement au houx, ces arbres ont les feuilles caduques. Autrement dit, elles tombent chaque automne !

L’alignement d’arbres (N46° 10.287' / E002° 33.899')

Agadez ! Ces arbres qui bordent le chemin sont de sacrés colosses ! Ils doivent être bien vieux !

Ce sont les vestiges d’une haie qui délimitait autrefois les contours d’une parcelle, le Grand-duc pourrait sans nul doute nous le confirmer !

C’est dommage qu’il soit aussi discret : mais où peut-il bien être ?

Fenêtre sur la Combraille bourbonnaise (N46° 10.345' / E002° 33.928')

Le Grand-duc possède une excellente vision, je suis sûre qu’il nous observe depuis le début de notre aventure ! Comme tu nous le faisais remarquer tout à l’heure, il faut que nous développions notre sens de l’ob-ser-va-tion.

Le regard perçant des rapaces, une vision nocturne parfaite, une tête qui peut tourner à 270° : c’est facile pour lui !

Ouvrez grand vos yeux et profitez de cette fenêtre sur la Combraille bourbonnaise, région naturelle située au nord-ouest de l’Auvergne. Ses caractéristiques ? Des collines et des vallées, parsemées d’étangs, de bosquets et de bocages. Sans oublier les cours d’eau qui serpentent en fond de vallon.

Je n’ai pas une aussi belle vue d’ma ferme !

Ici, le paysage est cadré. Le regard ne peut pas aller au-delà de ce relief.

Observez la forêt en fond de vallon, appelée ripisylve. Elle indique la présence de la rivière Tartasse qui s’écoule en contrebas... Selon vous, quels sont les rôles de cette forêt située en bord de rivière ?

  • Stabiliser les berges grâce aux racines des arbres
  • Filtrer les eaux de ruissellement
  • Limiter la présence de biodiversité
  • Apporter de l’ombre et réduire l’évaporation
  • Limiter l’ampleur des crues en absorbant le trop-plein d’eau

Combien y a-t-il de bonnes réponses ?

Notez ce chiffre. C’est la réponse "G".
G =_____

Continuez sur le sentier puis sortez du bois. Tournez à gauche sur le chemin.

Vous voyez ce grand chêne au milieu du pré N 46°10.380' / E 002°33.937' ? Il doit se sentir bien seul iqui, sauf quand le bétail vient s’abriter sous son feuillage lors des intempéries ou des fortes chaleurs !

Allons vérifier si notre sens de l’observation est aussi développé que celui de Margotte...

Lecture de paysage (N46° 10.411' / E002° 33.828')

Vous êtes doués les drôles ! Mais ils n'verront le barrage de Chambonchard !

Imaginé dans les années 60, il devait être construit à la fin des années 90 pour sécuriser l’approvisionnement en eau de Montluçon et de l’aval. Avant d’être abandonné presque 40 ans plus tard.

Sans quoi on aurait les sabots dans l’eau, à c’t’heure !

Si on regarde bien, les conséquences de ce projet d’aménagement sont encore visibles dans le paysage. Les agriculteurs ont quitté leurs terres et ont abandonné leurs activités. Les landes à bruyères et les prairies pâturées ont peu à peu disparu... Les parcelles se sont reboisées.

Depuis quelques années, ces terres sont revendues et à nouveau exploitées. Sur l’autre versant, voyez-vous quelle plantation révèle l’intervention de l’Homme ?

  1. Un bois de résineux qui pousse vite et se récolte rapidement
  2. Un champ de lavande qui sent très bon
  3. Des serres pour le maraîchage qui permettent d’accélérer la pousse au printemps

Relevez le numéro de la bonne réponse.

Notez ce chiffre. C’est la réponse "H".
H =_____

Tous ces arbres forment une telle masse... Impoussible de distinguer les anciennes haies, les habitations, les voies de communication... ni même les cours d’eau.

Quelque part, pourtant, le Grand-duc veille... En apprenant ces enseignements, vous venez de prouver votre intérêt et votre respect pour cet écosystème fragile. J’ai peut-être une idée : suivez-moi, je crois savoir où se trouve son repère !

Mission accomplie !

Où êtes-vous, Grand-duc ? Ces apprentis sages et moi souhaitons vous rencontrer ! Hum… Il a dû s’absenter. Saurez-vous trouver le signe qu’il nous a laissé ?

Consultez nos dossiers pédagogiques : 

Si vos réponses aux énigmes sont exactes, les coordonnées GPS du trésor se débloquent sur l'appli mobile ! Dans le cas contraire, vous pouvez utiliser des aides.

Coordonnées du trésor : N46° 10.(G)(C-H)(Ax3)' / E002° 33.(D)(E-1)((BxF)+A)'

Prenez un badge par personne. N’oubliez pas d’entrer le code collé à l'intérieur du trésor pour valider votre mission.
Postez un commentaire et des photos mais attention, l'emplacement du trésor doit rester secret.

A bientôt dans l’univers de PÉPIT !

Contactez-nous

Contact
Maison de la Combraille
Place Pierre Bitard
03420 Marcillat-en-Combraille
Tél
04 70 51 10 23

Vos commentaires


14 nov 2021

Graziella a trouvé la mission

Top meme sous la pluie

14 nov 2021

MegLau a trouvé la mission

Chouette balade en automne

12 nov 2021

MPenny1 a trouvé la mission

Magnifique parcours!!!

11 nov 2021

Kotcha a trouvé la mission

Super balade en foret avec des couleurs automnales !

11 nov 2021

Enzo03. a trouvé la mission

Cache cool dans la nature en plein automne.

11 nov 2021

Laetige a trouvé la mission

Tres belle balade sous les couleurs de l automne!!!