Mouillez le maillot !

Eau
Monétay-sur-Allier / Réserve Naturelle Nationale du Val d’Allier

Image de la cache
Monétay-sur-Allier_RNN du Val d'Allier_DRONEMASTER
Niveau
Dénivelé
Durée
2h-3h
Distance
5.50km

Introduction

Afin de protéger la Réserve Naturelle Nationale du Val d’Allier, plusieurs règles sont à respecter. Sont interdits par arrêté préfectoral :

  • Les chiens, même tenus en laisse
  • Le camping, le bivouac
  • Les feux
  • La circulation des véhicules motorisés
  • Les dépôts d'ordures
  • La cueillette (tout prélèvement)

Durant votre balade, merci de respecter ce code de bonne conduite !

Règles Réserve Naturelle Nationale du Val d’Allier

Règles Réserve Naturelle Nationale du Val d’Allier

Ce parcours est très peu ombragé. Equipez-vous en conséquence !

Une fois sur place, restez bien sur le sentier balisé (vous marcherez en sens inverse du sentier découverte). L’accès à ce parcours est déconseillé en cas de vents violents, de fortes pluies et en périodes de crues.

Etapes

Parking du départ (N46° 23.030’ / E003° 18.374’)

Rappel : restez bien sur le sentier balisé (vous marcherez en sens inverse du sentier découverte). L’accès à ce parcours est déconseillé en cas de fortes pluies, de vents violents et en périodes de crues.

Bonjour ? Pouvez-vous m’aider ? Le Conservateur de la Réserve m’a chargée d’une mission de la plus haute importance : recenser les milieux naturels qui composent la mosaïque du Val d’Allier ! Je ne sais par où commencer...

Rendez-vous à l’entrée de la Réserve Naturelle. Près du parking, passez la barrière en bois et descendez le sentier. Au N 46°23.025' / E 003°18.429' tournez à gauche.

La Réserve du Val d’Allier a été créée en 1994. Son rôle est d’assurer la préservation d’espaces naturels qui abritent une biodiversité remarquable, parfois menacée.

Elle poursuit 3 grandes missions :

  • La protection des lieux, par l’application d’une réglementation.
  • La gestion du site, en menant des recherches et en intervenant (ou non) sur l’entretien des milieux.
  • La sensibilisation, en faisant découvrir et comprendre cet environnement au public.

Le peuplier noir (N46° 23.068’ / E003° 18.445’)

Ça alors... Il est incroyable !

Allons, Hoop... Je sais que je suis élégant, mais de là à dire que je suis incroyable...

En fait, je parlais de ce peuplier noir ! Au début de sa vie, ce n’était qu’une petite graine déposée sur un banc de sable... Il a d’abord pris le temps de développer ses racines, avant de pousser de 1,5 à 2 mètres par an...

Dans le paragraphe suivant, trouvez les noms d’animaux associés à l’apparence du peuplier noir (à gauche du sentier) :

« Les crevasses de son écorce prouvent que ce spécimen est âgé. Elle fait penser à la peau d’un _______ de couleur grise et sombre, lui donnant son nom de peuplier « noir ».

Isolé des autres arbres, il s’est développé de manière étalée. Ses branches horizontales rappellent les tentacules d’une _______. »

  • Pieuvre = 3
  • Grenouille = 9
  • Rhinocéros = 7
  • Libellule = 4
  • Criquet = 2

Les trois noms restants sont ceux d’animaux présents sur la Réserve !
Additionnez ces trois chiffres pour obtenir la réponse.

Notez ce nombre. C’est la réponse "A".
A =_____

La présence du peuplier indique que nous sommes dans une zone humide. Comme lui, d'autres espèces s'épanouissent dans la grande diversité de milieux créés par l’Allier : îles, plages, forêts, prairies...

Ça tombe bien ! Je dois recenser ces milieux !

Dans ce cas, suis-moi ! Je connais la Réserve comme la poche de mon veston !

Au croisement N 46°23.147' / E 003°18.494', laissez le chemin en face de vous, prenez à droite puis tournez à gauche quelques mètres plus loin au N 46°23.146' / E 003°18.514'. Vous passerez à côté du panneau « La Boire ». Marchez jusqu’à l’étape suivante.

La dynamique fluviale (N46° 23.259’ / E003° 18.597’)

Je te présente l’Allier... La forme de ses berges, son faciès, son allure, sont autant d’éléments qui lui donnent son caractère.

Hi. Hi.

Qu’est-ce qu’il y a ?

Tu es tellement passionné par les rivières... qu’on dirait que tu parles de vraies personnes !

L’Allier est bien vivante ! Ses crues et ses étiages en sont la preuve ! Sa dynamique fluviale très active donne naissance à des milieux naturels qui sont en perpétuelle évolution....

Si je reviens ici dans quelques années, l'apparence de la rivière peut avoir changé alors ?

Complètement ! Elle bouge tellement qu’avant 1860, son lit était constitué de plusieurs chenaux en forme de tresses. Aujourd'hui, l'eau s'écoule dans un chenal unique à larges méandres.

Depuis votre position, à quelle lettre de l’alphabet vous fait penser la forme de l’Allier ?

  • Un I
  • Un K
  • Un S

Si A=1 ; B=2 ; C=3 ; à combien équivaut cette lettre ?

Notez ce nombre. C’est la réponse "B".
B =_____

Les aménagements et activités de l’Homme, comme l’extraction de sable et de gravier, la mise en place d'enrochements ou de digues, peuvent perturber la libre divagation de l’Allier et restreindre son espace de liberté.

Cela n’est pas sans conséquence... Enfoncement du lit, inondations, assèchement des zones humides, régénération moindre des milieux, etc.

Mieux vaut la laisser vagabonder ! Vous ai-je dit qu’elle était « l’une des dernières rivières sauvages d’Europe » ?

Baragaux ! (N46° 23.221’ / E003° 18.720’)

Tu vois le village de Monétay au sommet du coteau ? Avant la fin du 17ème siècle, la rivière passait au pied... Puis au début du 20ème siècle, elle s’est scindée en deux bras, laissant apparaître une île.

C’est vrai ?

Oui ! Et après la crue de 1943, la totalité de son cours a basculé en rive droite... L'endroit où nous sommes, autrefois lieu d’une intense activité batelière, est alors devenu un vaste pacage. Nous aurions pu y croiser des vaches !

Adiou !

Margotte ? Qu’est-ce que tu fais ici ?

La bonne blague... je travaille mon ch’tit monsieur ! D’ailleurs, j’ai perdu assez de temps à causer... On m’attend au port de La Chaise pour y réceptionner ma marchandise.

Ta marchandise ?

Le port de La Chaise ?

Vous avez du fourrage dans les oreilles ? Les denrées qui embarquent pour Paris... c’est là-bas qu’on les dépose ! Même que les habitants de rive gauche sont surnommés les « Baragaux » par ceux de rive droite... car les mariniers s’écriaient « barre à gauche » en essayant d’y accoster.

Margotte... Ça fait belle lurette qu’il n’y a plus de port et encore moins de gabares sur l’Allier.

Mais oui, c’est ça ! Allez ! A la revoyure !

Au N 46°23.120' / E 003°18.963' dirigez-vous vers la gauche.

La forêt alluviale (N46° 23.114’ / E003° 19.049’)

En comparaison avec le sentier où se trouvait Margotte, quels adjectifs caractérisent celui où nous sommes ?

Parmi les propositions suivantes, combien y a-t-il de bonnes réponses ?

  • Il est ombragé, bordé d’arbres
  • Ces arbres ont un tronc élancé et des branches hautes. Ils poussent de manière serrée
  • Son sol est sablonneux
  • Ce milieu est ouvert : on voit très loin
Notez ce chiffre. C’est la réponse "C".
C =_____

Quelle tête de pioche, cette Margotte ! J’ai rarement vu quelqu’un d’aussi borné !

A part l’Allier, qui fait ce qui lui chante ?

C’est vrai. D’ailleurs, ses caprices ne sont pas toujours une mauvaise chose ! Ils sont même indispensables à sa bonne santé...

Les crues fertilisent les terres en y déposant des alluvions et sont bénéfiques pour la forêt alentour... Elles lui apportent des nutriments, la renouvellent et la rafraichissent.

En échange, la forêt alluviale fixe les berges et filtre les polluants grâce à ses racines profondes... Elle stocke le carbone, apporte de l’ombre et fournit le gîte et le couvert à de nombreux animaux !

Prenez la direction de l’étape n°6.

La plage ou « grève » (N46° 23.146’ / E003° 19.207’)

Après l’Allier et la forêt alluviale... voici un autre milieu naturel : la grève !

Ça veut dire que tu arrêtes de travailler ?

Ha ! Ha ! Non ! La « grève » désigne un terrain plat couvert de sable ou de gravier, situé au bord d’un cours d’eau... Il a été formé par la rivière et constitue la majorité de ses îles et de ses berges.

La grève est appréciée par les oiseaux pour la reproduction et la nidification.

Observez les arbres situés sur la grève ou la photo ci-après. Ils trahissent la présence d’un animal très discret !

Capable de couper des branches et des tiges sans compromettre la survie de l’arbre, il constitue ainsi son garde-manger appelé « restaurant ».

De quel animal s’agit-il ? Combien de lettres composent ce mot commençant par un « C » ?

Arbres taillés en crayon © LE ROUX Guillaume

Arbres taillés en crayon © LE ROUX Guillaume

Notez ce chiffre. C’est la réponse "D".
D =_____

Revenez sur vos pas en suivant le chemin de l’aller. Au N 46°23.112' / E 003°18.967' longez la gauche pour continuer sur le sentier principal.

Les puits de captage (N46° 22.905’ / E003° 19.032’)

Pour votre sécurité, veuillez ne pas vous approcher des puits. Observez-les à distance.

Tiens... je ne connaissais pas cette variété de champignon...

Être dans une Réserve Naturelle ne signifie pas que l’Homme est absent pour autant ! Ces champignons sont des puits de captage... Ils ont été installés pour prélever l’eau dans la nappe alluviale.

Depuis votre position, observez à 360°. Combien de puits entourés de roches comptez-vous ?

  • 2
  • 5
  • 9
Notez ce chiffre. C’est la réponse "E".
E =_____

L’eau est ensuite traitée puis distribuée aux 2/3 des habitants du département, en complément d’autres captages.

Dans la Réserve, l’eau est présente en quantité... et naturellement de bonne qualité. Ici, loin des usines et des exploitations agricoles, elle est moins soumise aux pollutions... En complément, les arbres de la forêt alluviale jouent leur rôle d’épuration.

D’où l’intérêt de laisser l’Allier divaguer pour qu’elle recharge la nappe alluviale et qu’elle empêche les milieux humides de s’assécher !

Continuez sur le sentier principal. Au N 46°22.842' / E 003°18.937' tournez à gauche en direction de l’étape n°8.

La fruticée (N46° 22.778' / E003° 18.815')

La fruticée est le quatrième milieu qui compose la mosaïque du Val d’Allier... Tu notes, Hoop ? Hoop ?

Je suis là ! Derrière cet arbuste épineux ! Une cachette idéale pour un oiseau comme moi... et un garde-manger essentiel pour la chenille de la Laineuse du prunellier.

Quel style ! Les chapkas poilues, ça revient à la mode...

Laineuse du prunelier adulte ©Paolo Mazzei

Laineuse du prunelier adulte ©Paolo Mazzei

Cet environnement, non soumis aux débordements de la rivière, a été envahi par une végétation dense et arbustive, laissée en « gestion libre ». C’est-à-dire que l’Homme n’intervient quasiment pas.

C’est vrai qu’il n’y a personne ici... pas même un ruminant pour paître.

Ce n’est pas Margotte là-bas ?

Au panneau jaune « sentier de découverte » N 46°22.789' / E 003°18.739' tournez à gauche pour le suivre à nouveau.

Boire, prairies alluviales et pelouses sèches (N46° 22.840' / E003° 18.486')

(se gratte la tête) Mince... J’étais sûre que la rivière passait là...

Si tu m’avais laissé t’expliquer tout à l’heure... je t’aurais parlé de la crue de 1943 ! En s’éloignant, l’Allier a donné naissance à des bras morts, vestiges d’anciens méandres... Certains de ces bras ont fini par se déconnecter... comme celui-ci. C’est devenu une « boire ».

Une boire ?

(taquin) Tu as du fourrage dans les oreilles ? Dorénavant, cette étendue est alimentée par des sources, des eaux de ruissellement et par l’Allier lorsqu’elle déborde.

Dans mes souvenirs, cet endroit était un confluent avec la Sioule... de grandes barques y mouillaient.

Le nom de cette boire y fait référence ! Elle est dite « de la Mouille » ! Alors ? Qui est-ce qui avait raison ?

Si je ne peux expédier mon vin par voie d’eau... il ne reste qu’à remonter ces barriques sur la place du village ! Koa, puisque tu es si fort... tu vas m’aider !

...

Bon courage, Koa... Avant de partir, peux-tu m’indiquer les derniers milieux naturels du Val d’Allier ?

Après la boire, voici les pelouses sèches et les prairies alluviales.

  • Les pelouses, avec une végétation rase et clairsemée, sont capables de supporter la sécheresse en s’installant sur un sol drainant.
  • Les prairies possèdent une végétation plus dense et plus haute.

Ces milieux hébergent une multitude d’insectes dont raffolent certains oiseaux.

D’après le panneau, comment se nomme la plante qui tapisse le sol des pelouses sèches ? L’___ jaune.

Combien de lettres composent le mot manquant ?

Notez ce chiffre. C’est la réponse "F".
F =_____

Au N 46°23.028' / E 003°18.512' tournez à gauche pour regagner l’entrée de la Réserve.

Ce chemin est impraticable ? Continuez jusqu’au N 46°23.131' / E 003°18.577' et tournez à gauche pour suivre le chemin de l’aller (panneau vert « Réserve Naturelle »).

Quittez la Réserve en regagnant le parking du départ. Grimpez le long de la route en direction de l’étape n°10.

Dénivelé (N46°22.996’ / E003°18.265’)

Ça grimpe pour rejoindre le bourg ! 55 mètres de dénivelé positif ! Faut faire chauffer ses cuissots !!

(exténué) Ces barriques sont si lourdes... je préférais quand on était en bas.

D’une rive à l’autre, les villages bordant l’Allier offrent des possibilités différentes. Ceux de la plaine reçoivent les cultures céréalières, les industries... ceux des coteaux travaillent plutôt la vigne. Autrefois, on parlait même des « gens du bas » et des « gens du talus ».

Au N 46°22.948' / E 003°18.139' suivez le chemin du Riolet à droite. A gauche du lavoir N 46°22.989' / E 003°18.148' grimpez sur le sentier enherbé bordé d’arbres.

Vous arrivez sur la D232 ! Soyez prudents ! Longez-la sur 70 mètres en direction du village puis tournez à droite.

Les vignes (N46°22.965’ / E003°18.075’)

(en nage) On y est ?

Tu vois ces vignes ? Elles signifient que tu arrives à Monétay ! Un des lieux de production du Saint-Pourçain classé AOC ! On est presque à bon port...

En parlant de port... il y en avait 3 au village qui se déplaçaient en fonction des mouvements de la rivière. Elle a d’ailleurs grandement facilité le développement du vignoble ! Comme la Loire, l’Allier était une voie royale vers Paris... Mais au 19ème siècle, la navigation décline au profit de la voie ferrée.

Combien d’hectares de vignes couvrent aujourd’hui la commune de Monétay ? Pour le savoir, trouvez le nom de cette rue !

Parfois, on les rencontre sur l’Allier au petit matin... S’agit-il :

  • Des brouillards = 20 hectares
  • Des canards = 15 hectares
  • Des balbuzards = 10 hectares

Ecrivez le nombre présent dans la bonne réponse.

Notez ce nombre. C’est la réponse "G".
G =_____

Autrefois, les vignes couvraient ce coteau... Ayant souffert du phylloxéra, de la concurrence des vins de Bourgogne et du manque de main d’œuvre pendant les guerres mondiales, leur surface a diminué...

Mais la culture ne s’est pas arrêtée pour autant ! Durant la première moitié du 20ème siècle, on a fait pousser des cerises pour diversifier la production… et occuper les habitants. Ces « greutes » étaient, elles aussi, exportées vers Paris.

Suivez la rue puis au bout de celle-ci N 46°22.896' / E 003°18.029', marchez en direction de l’église.

Faites attention en traversant la route de Châtel de Neuvre (D232).

Mission accomplie !

Est-ce que j’t’ai dit qu’au Moyen Âge, le vin de Saint-Pourçain était réputé jusqu’à la table des papes d’Avignon ? Koa ?

(s’est éclipsé, laissant Margotte avec ses barriques sur les bras)

Quand il s’agit de se carapater... en v’là un qui retrouve sa dynamique.

Pour trouver le trésor, remplacez les lettres dans les coordonnées suivantes par les chiffres que vous avez relevés tout au long du parcours. Sur l’application mobile, les coordonnées se débloquent si vos réponses sont exactes !

Coordonnées du trésor : N46° 2(E).(B-(A-F))04' / E003° (CxD).(G)1'

Pour retourner au parking, au N 46°22.891' / E 003°18.218' descendez le chemin de l'Epine.

La création de ce parcours a été possible grâce au soutien du Conseil Départemental de l'Allier et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Prenez un badge par personne. N’oubliez pas d’entrer le code collé à l'intérieur du trésor pour valider votre mission.
Postez un commentaire et des photos mais attention, l'emplacement du trésor doit rester secret.

A bientôt dans l’univers de PÉPIT !

Contactez-nous

Contact
Office de tourisme en Val de Sioule
29 Rue Marcellin Berthelot
03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule
Tél
04 70 45 32 73 / 04 70 45 62 07

Vos commentaires


30 Sep 2022

aurorebonin@ou… a trouvé la mission

Tres agréable avec un soleil automnal.

25 Sep 2022

JessicaB a trouvé la mission

Juste magnifique! Calme et reposant. On a eu la chance de voir 2 chevreuils en plus.

18 Sep 2022

Clément R a trouvé la mission

Ballade apaisante et ressourçante ! Belle découverte de l'Allier !

18 Sep 2022

Jadounette a trouvé la mission

Balade très sympathique dommage que l on ne puisse pas emmener notre chienne 🐶🐕 rencontre avec d'autre personne et faire des retrouvailles .Superbe vue sur tout le val d'allier👍👍👍

18 Sep 2022

Marie M a trouvé la mission

Magnifique balade

18 Sep 2022

Sangosand a trouvé la mission

Tres bonne balade on se croit vraiment dans le desert avec la faune naturel cest magnifique